[Alex d'Anadyomène vs Stedim de LaFamily]

 

Stedim : Alex, c'est une interview marathon, alors 'tention : Faut répondre à tout très vite et sans jamais s'essouffler !

 

Pourquoi votre nom de groupe ?
Alex : Anadyomène est le nom d'un poème d'Arthur Rimbaud dont j'apprécie beaucoup l'oeuvre.

 

Quelques mots sur votre bio ?
On existe depuis 2002, il y a en tout trois démos, la dernière date de 2006, quelques concerts dans des caves et quelques line up plus tard, nous sommes toujours vivants.

 

Quelle est votre actu en quelques mots ?
Un maxi 4 titres que l'on offre lors des shows, quelques belles dates à venir avec de bons groupes et la préparation de notre premier album d'ici la fin de l'année.

 

Pourquoi ce visuel pour votre maxi ?
On cherchait quelque chose qui ait de l'impact et qui soit spontané. La saturation du noir et blanc, à l’image notre zik et l'acte désespéré d'un mec qui fait semblant de se flinguer à l'image de ce qu'inspire le mode de fonctionnement de notre société, ça collait à merveille !

 

Que vous est-il arrivé de mieux dans le biz ?
Avoir rencontré Romain Humeau qui m'a appris bcp de choses sur le biz.
Tu me filerais son numtel ?
Non, en plus je n’ai fait que croiser son chemin,un heureux hasard sans doute, en tout cas un mec bien et entier.

 

Que vous est-il arrivé de pire dans le biz ?
Pas grand chose, je dois l'avouer.

 

Quelles sont les influences que vous souhaiteriez voir avancées par un critique ?
Les artistes proches de Sarko pendant sa campagne - non, je plaisante ! Je laisse le critique piocher là ou bon lui semble, peu importe.
D'ailleurs, penses-tu que l'on puisse prétendre être un artiste et apporter son soutien à Sarko ?
Tu sais, mec, tout ca c’est un cirque à la con , tous ces zouaves qui pensent avoir de l’importance parce que ce sont des pseudos relations d’hommes politiques, ça craint ! En plus, à en juger par le casting de Sarko, ça fait plus repaire de has been discount à la reconquête d'un succés oublié que réels artistes engagés.

 

Chanter en français, en anglais, votre position ?
J'aime la langue française si belle et riche mais si dure à faire sonner, mais j'écris bcp de poèmes donc je préfère ma langue maternelle même si, au final, il m'arrive de pondre des textes en anglais parce que je le sens et que je n'ai rien a faire passer comme message.
Pas de message donc anglais possible ? Ah ça me plaît, ça ! Haha
No fuckin’ way dude!

 

Que vous manque-t-il pour réussir ?
Du blé ou plutot des moyens pour encadrer au maximum le groupe et qu'il se prépare pour donner d'encore meilleurs shows.
Cela veut-il dire que tu voudrais pouvoir organiser des shows tels des spectacles vivants plus alambiqués qu'un simple trio qui envoie du bois sur scène ?
Pour l’instant, la question ne se pose pas. Peu importe l’endroit où on joue, on se donnera de la même manière. Si à l’avenir, on pouvait avoir des moyens, il est plausible que j’enrichirais nos shows en nous faisant accompagner d’artistes de divers horizons.

 

On dit que les artistes sont difficiles à gérer. Est-ce votre cas ?
Ahaha, moi et Greg (basse) avons du caractère, Mat (drums) lui est plus en arrière et heureusment sinon on se boufferait la tronche ! Mais j'avoue etre  difficile à gérer dans le groupe.

 

Pour qui ouvririez-vous idéalement ?
Les Pixies !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Je ne connais pas.  ;)   Qu'ont-ils de bien ces Pixies ?
Putain mec, il va falloir que je te fasse découvrir ! Les Pixies c’est la liberté musicale, la base du rock indé, ce sont entre autres eux qui m’ont donné l'envie de monter un groupe de rock.

 

Question inversée : demain, vous avez un concert à votre nom - à qui demandez-vous d’ouvrir ?
Iku !
Ah elles, oui ! C'est bien ça ? Pourquoi elles ?
Parce que leur musique est cool. Ca envoie du bois, comme tu dis, sans se prendre la tête. Je me retrouve dans leur énergie et leur musique. On prévoit de tourner bientôt ensemble.

 

Quelle zik écoutez-vous en ce moment ?
Queen Adreena, Brian Jonestown Massacre, Alice in chains et aussi le dernier Pearl Jam.
Du Rock organique à tous les étages, donc !
Ouais, je n’en demordrai pas.

 

Qu’est-ce qu’il y a de plus important dans la vie que la musique pour chacun de vous ?
On met la musique au rang d'Art et on te dit que rien n'est plus important.
Il paraît que c'est le huitième art, exact.
Question suivante ! lol

 

Qui compose ?
Moi, même si le line up est tout frais et que j'ai proposé à Greg qu'il apporte quelques compos qu'on les intégrent d'ici peu.

 

A quelle heure du jour ou de la nuit ?
Ca ne se commande pas malheureusement. Ca sort comme ça vient.

 

Un message à passer ?
Seigneur, délivre nous du Mal !
Dire qu'on vient d'en prendre pour 5 ans !
D'ailleurs, Anadyomène, groupe engagé politiquement ou non ?
Anadyomène, pas pour le moment. C’est un terrain dangereux. Enfin, je veux dire que chaque membre, mis à part, a ses opinions. De là à ce qu’on s’engage vraiment, je ne sais pas. Même si un mec qui nous a prouvé ses contre-performances dans l’exercice de ses fonctions gère aujourd’hui notre pays ! Con de pays !

 

Acoustique ? Amplifié ?
Bon Dieu ! Les gens connaissent Anadyomène pour son côté amplifié mais je compose tous les titres à 90% avec ma folk. C'est un test pour se dire que si la chanson se suffit à elle-même de cette manière ce sera sûrement un bon morceau au final.
C'est quoi ta folk plus précisément ?
Une vieille Epiphone de 1982. Une gratte achetée 20 euros à Pigalle dans la rue !

 

Est-ce que tout ça va à 100% dans le sens que vous souhaitez ?
Ca n'existe pas, ça ! Non, on est frustré par ce milieu à la con qu'est le microcosme du rock parisien. Voir tous ces artistes se toucher la bite en parlant de leur musique comme la huitième merveille du monde devient gerbant. Du coup, on avance moins vite pour éviter au maximum cette scène dans laquelle nous évoluons.
Tu as déjà pensé bouger sur Bordeaux par exemple ?
Non, même si j’apprécie beaucoup de groupes de là-bas !

 

Y a-t-il des thèmes particuliers que vous aimez aborder dans vos compositions ?
Pfff, euh, sans les prévoir, on parle d'amour, d'avenir mais surtout d'émotions auxquelles peut s'apparenter tout un chacun.

 

Quel type de réaction cherchez-vous à provoquer chez l’auditeur ?
Une sorte de communion, un instant T de notre existence ou nous pouvons libérer nos pulsions les plus animales contenues dans la vie de tous les jours.

 

Quelle relation avez-vous avec votre public ?
Une relation électrique et intime, nous pouvons aussi bien lui cracher à la gueule sans raison et discuter de choses et d'autres aprés le show en buvant un verre.
Claro que si tu me craches dessus pendant le set, t'as intérêt à me payer un verre pour qu'on en reparle juste ensuite !  ;)
Lol, effectivement, ça nous coûte cher ! (rires)

 

Anadyomène, meilleurs sur scène ou en studio ?
C'est deux mondes différents. Le studio me gave dans la pratique mais procure une réelle jouissance lorsqu'au final on est fier du son. Le live, c'est la preuve par A+B que tu en as dans le ventre sans les artifices du mix face à des gens qui paient pour te voir jouer. La pression n'est pas la même.

 

Etes-vous sensibles aux critiques à votre encontre ?
Oui, clairement, même si tu apprends au bout d'un moment que tu ne peux pas plaire à tout le monde.

Désormais, tu sais, c'est "t'empêches tout le monde de dormir" !
Question suivante ! lol

 

Si on vous dit qu'il y a beaucoup de Nirvana dans vos décibels, vous répondez quoi ?
Merci, c'est flatteur, Nirvana est le dernier grand groupe rock qui ait existé. Je pense qu'on fait partie de l'héritage musical de cette époque.
Tu crois que Kobain y est au Nirvana ? Et que tu y as une place, toi-aussi ?
Je l’espère ! Après avoir laissé dans l’extase une génération entière et plus, il le mérite bien !

 

Tu as quoi dans tes poches, là ?
Des médiators, un joint et des bouts de papiers griffonés avec des chiffres aux provenances obscures...
Le numtel de Romain Humeau ?
Toujours pas ! :-)

 

Où est votre logo ? Pas de logo ?
Non, sur ce disque, pas de logo Je pense que la pochette suffit à nous identifier.
Et c'est quoi cette histoire de PQ dont on commence à entendre parler ?
Si on te le dit, ce ne serait plus un mystère !

 

De quoi vivez-vous actuellement ?
Du chômage pour un court temps et de la musique trop peu voire pas.

 

Etes-vous endorsés par des marques ?
On n'est pas trop dans ce délire pour l'instant. Nous verrons si l'occasion se présente.
Une idée sur les éventuelles marques ?
Pfff et ben non, pas vraiment ! J’aime bien le matos qui ne ressemble à rien et qu’on ne voit nulle part - genre de « vintage cheap ».

 

Où serez-vous dans 2 ans ?
Sur la scène, en studio, enfermés dans un asile, je ne sais pas.

Ca me fait penser à "Jailhouse Rock"... Au fait, Vous faites des reprises en live ?
Ca peut nous arriver de faire des clins d’œil au milieu de nos morceaux genre The Doors, Pearl Jam, Jefferson Airplane…

 

Comment ça se passe une 3e mi-temps avec vous ?
Ahaha, ça dépend de l'humeur ! Disons que nous sommes friands de fêtes et de débauches, tu n'as qu'à venir nous voir !
Ca se discute, donc, jours après jours.
Oui c’est ca.

 

Quel est votre unique conseil à un artiste qui débute ?
Qui que tu sois , si tu sais au fond de toi que c'est ce que tu veux faire de ta vie, alors ne lâche jamais le morceau et continue peu importe les embûches ! ca paiera un jour ou l'autre !

 

Qu'est-ce qui fait la spécificité de votre formation ?
Bien peu de choses : On est trois. On s'éclate. Des membrent partent. D'autres restent. Anadyomène n'est pas une prison où tu deviens un oiseau en cage. Il suffit de simplement apporter un peu de soi et faire vivre le projet.

 

Ce goût pour la provocation et le contre-pied impactant, c'est naturel ou travaillé ?
Non, j'ai toujours été un peu cynique sur les bords et ca ne risque pas de changer.
Parfait ! Ne change rien !

 

On vous offre une question. Laquelle souhaitez-vous qu’on vous pose ?
Pose-moi une question intelligente.
C'est vrai que tu es dur à gérer. Et pas qu'à l'intérieur du groupe ! ;)
Pardon !

 

Quand es-tu déjà mort ?
Une fois à 17 ans : accident de voiture et deux O.D. : à 22 et 24 ans.
Comptes-tu mourir à nouveau ?
Clair que non !

 

Qu’est-ce qui te fait lever le matin ?
Des montées d'angoisse mêlées d'espoir.
Alors, dans ce contexte, c'est quoi ton premier geste ?
Ecrire…

 

Que sont devenus tes rêves d’enfant ?
Je voulais jouer dans un groupe de rock, donc je crois que c'est un voeu exaucé.
Et faire du Rock, donc, c'est plus un jeu ou un métier pour toi ?
Une vocation.

 

Qu’est-ce qui vous distingue des autres ?
Chacun à sa patte, son charisme ! Nous, on fait du rock chanté en francais mais rien à voir avec le "rock francais" à la Noir Dez', c'est peut-être ce qui nous distingue.

 

Vous manque-t-il quelque chose ?
Il nous manquera toujours quelque chose à partir du moment ou tu sais que rien n'est acquis et que tu crèveras dans l'ignorance.

 

Pensez-vous que tout le monde puisse être artiste ?
Dur à dire et ce n'est pas à moi de répondre. Cela dépend des convictions de chacun.
Tu ne te mouilles pas, là, hum ?
Ahaha, Ok. Non. Tout le Monde ne peut pas être artiste si tu veux le fond de ma pensée.

 

D’où venez-vous ?
Moi, Houlgate prés de Caen, Mat' d'Ivry sur Seine et Greg de nulle part !

 

Jugez-vous votre sort enviable ?

Pour l'instant, on fait ce qu'on aime alors oui.

 

A quoi as-tu renoncé ?
A une amitié et à un mode de vie plus confortable.

 

Que faites-vous de votre argent ?
On le boit, on le fume, on le mange et on le chie. C'est un schéma classique, non?
Classique ? Je n'en sais rien. Moi, je n'ai jamais d'argent et je suis un prince : je ne chie pas.
Parfait ! Ne change rien ! ;)

 

Quelle tâche ménagère vous rebute le plus ?
Toutes mais plus particulièrement la vaisselle !

 

Quels sont vos plaisirs favoris ?
La cuisine Japonaise et traditionnelle.
La rue de la gaïtée est faite pour te plaire : Sushi bars, crèperies bretonnes et sex shops et théâtres. Tu prends ?
Tope la !

 

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
Des livres, des vynils, peu importe, c'est le geste qui compte.
Tu as encore de quoi écouter les vynils ? Dingue !
Ma vieille platine est morte mais on peut encore en acheter des vieilles dans les puces de Clignancourt !

 

Cite trois artistes vivants que tu détestes, stp.
Rah, guet apens! Dans le désordre : Diam's, Enhancer, Naast.
Tu vas être bon pour une interview "Fuck Rock & Folk" !
Non, je ne juge pas cette mouvance mais c’est leurs faire trop de pub à mon goût. Les masques tomberont bien vite sans cela.

 

Que défends-tu ?
La révolte, l'expression, la liberté.

 

Qu’êtes-vous capable de refuser ?
Changer nos textes, changer notre façon d'être.

 

Qu’as-tu été capable de faire par amour ?
Tout donner.
Rappelle-moi la marque de ta folk, stp ? :)
Je vois ou tu veux en venir. Je te parle de sentiments, pas de matériel.

 

Que vous reproche-t-on ?
D'être parfois agressifs dans notre démarche à contre-pied, de trop ouvrir notre gueule mais on s'en fout royalement.

 

A quoi vous sert l’art ?
A nous éviter une psychothérapie.

 

Rédige ton épitaphe, stp !
"Ni dieu, ni Maître !"
Anar-dyomène, ok.

 

Sous quelle forme aimerais-tu revenir ?
Un chien pour tripper sans se soucier des futilités de l'homme.
Un "toutou à sa mémère" ou un pit-bull de cité ?
Un bon chien libre dans la nature à laisser ses sens en alerte, tout content de son sort !

 

Peux-tu nous décrire un monde imaginaire correspondant parfaitement à votre univers musical ?
Entre Requiem for a dream et Alice au pays des merveilles !
Requiem for Alice, ok.

 

Question stupide : Préfèreriez-vous que les jeunes femmes du premier rang pleurent ou s’évanouissent en vous voyant ?
Ni l'un ni l'autre ce serait exagéré. je préfererais les voir le bras en l'air à pogoter !

 

C'est quoi le titre de votre prochain morceau ?
"Sur l'instant", une compo mid tempo qu'on risque de maquetter et inclure sur notre page myspace.
Effectivement, c'est un risque ! Mais pour qui ?  ;)
Ben ouais mais où est le kiff si tu ne prends pas de risque ? Tu verras, c’est du Anadyomène, pas de crainte à avoir.

 

Que peut-on vous souhaiter pour l’avenir ?
De l'espérance de vie pour accomplir plein de projets.
Franchement, si tu ne comptes pas mourir à nouveau, je crois que les vents vous seront favorables !

 

Alors, finalement, c'est quoi le mot de la fin ?
Merci à E-Zic pour cette entrevue et merci à tous ceux qui nous aident à avancer et sans qui il ne se passerait pas grand-chose. A bientôt sur scène ou ailleurs !

 

Anadyomène on da web : www.myspace.com/anadyomen

 

© - E-zic.com v3 : 2000-2017 - © Tous droits réservés - Reproduction Interdite - Hébergement OVH