Voici les chroniques de cds que vous nous avez envoyé et que l'on a aimé.
Si jamais vous souhaitez apparaître dans cette rubrique, direction la page contact...
 
Date : avril 2007 Mano Solo : In the garden
- In the garden
- Les endurants
- Les petits carrés blancs
- Palace
- Aimer d'amour
- La fortune
- Entre nous
- Dans ma mémoire
- Le repas
- No future
- oujours le même tableau
- e sens-tu rien venir

Votre avis nous intérésse.
(0 actuellement)

Pour faire suite à notre rencontre avec Mano Solo, nous sommes fiers de vous donner notre première impression après écoute de cet album tout droit sorti du potager.


Pour cet album de printemps, Mano a troqué sa colère contre des images plus optimistes. C'est un mano qui nous apparaît appaisé à travers des textes plus sereins. Une bonne claque à tout ceux qui n'y voyaient qu'un artiste de l'amer.


Pour la musique, Mano reste mano. Avec une structure simple, guitare, accordéon, piano, notre jardinier nous sert une guinguette hybride tantot hispanique tantôt mélancolique. Si Mano a un son bien à lui, il n'en demeure pas moins en quête de renouveau et pour le coup nous amène vers une musique plus épurée, moins abrupte.


Un nouvel album à écouter donc !


[chronique HexaLive]


Williams
Le groupe n'a pas encore de page dans ce site
 
 
Date : mars 2007 Fabien Hein : Rock et Religion


Votre avis nous intérésse.
(0 actuellement)

Charlie, la république laïque et les principes de liberté d'expression sont saufs. Alléluia… Or, il n'y a pas que dans l'exercice du droit à la caricature et à la critique que la Religion entretient des rapports pour le moins "houleux" avec ses ouailles.
Fabien Hein est docteur en sociologie et collaborateur de Versus Magazine (comme quoi les études mènent à tout).
L'auteur a courageusement pris le bouc par les cornes en se penchant avec acuité sur les liens presque incestueux qu'entretiennent Rock et Religions depuis la première moitié des années 50.
Il semblerait que le Klu Klux Klan soit à l'origine des hostilités en 1955 avec une première campagne menée dans le dessein d'empêcher les bons citoyens américains d'acheter les disques des Nègres.
Très documenté, le bouquin fourmille de dizaines d'exemples et d'autant de contre-exemples. À l'instar de l'histoire de Brian Welsh, le guitariste de Korn, au nom de Jésus sur les phalanges pour… S'empêcher de se masturber.
Sinead o' connor, elle aussi appelée aux plus hautes fonctions prosélytes, a fini par se faire introniser prêtresse du "Latin Trident Church" non sans avoir brûlé quelques années auparavant le portrait de Jean-Paul II sur le plateau de Saturday Night.
Devenue mère Bernadette Marie, elle se revendique femme, pretre et sexy. À quelques pages de là, on comprend mieux pourquoi Marilyn Manson a highjacké le Tainted Love de Marc Almond.Membre de Psychic TV, Almond appartenait également à l'Eglise de Satan…
Bref, au fil des 150 pages lues au fil de l'eau (bénite), Fabien Hein dissèque la délicate articulation entre la "croyance qui fabrique le sacré" qui conduit à la foi, c'est à dire "à une conviction qu'on tient pour vraie sans en avoir la preuve absolue".
Et si les conservateurs "considèrent toujours le rock comme une menace pour leur foi", c'est qu'ils n'écoutent pas suffisamment Iron Maiden.
Ou plutôt Seven X Seventy, le groupe que le batteur de Maiden a fondé avec Dan Spitz, guitariste d'Anthrax, après avoir reçu la Révélation un beau Dimanche au sein d'une église de la Spanish River Community Church.
Sa femme avait traîné son batteur de mari là-bas. Il s'y est rendu à contre -cœur, il ne s'en est jamais remis.
Les exemples cocasses pullulent. Et s'il est vrai qu'une large partie de l'étude menée par l'auteur touche à la sociologie culturelle des Etats-unis, il n'omet pas de s'attarder une seconde sur l'existence proactive de l'AGRIF (Alliance Générale contre le Racisme et pour le Respect de l'Identité Française et Chrétienne) qui fait trembler les festivals métal à coups de procès préventifs. Avec à sa tête un ancien député européen FN, ce collectif anti-avortement "traque le délit de blasphème jusque dans les salles de concert de l'Hexagone. Comme de bien entendu, l'industrie du disque veut sa part de l'Ostie et n'hésite surtout pas à prendre son argent aussi bien dans les poches pleines de Satan comme dans celles un peu plus trouées de Jésus et des mélomanes croyants. La CCM (Conntemporary Chrsitian Music) existe, tout comme EMI ou Warner ont leurs propres département dédié à la Jesus Music ou au Jesus Rock.
Pendant ce temps, à Casablanca ou en Egypte, des ados se font encore arrêter pour "tentative d'ébranler la foi des musulmans". Les preuves sont accablantes : casquettes des Chicago Bulls, squelettes en plastiques en guise de porte-clés, t-shirts noirs et CD de Metal.Seule la vindicte "populaire" de la presse quotidienne fera reculer le pouvoir en place et annulera les condamnations.
Rock et Religion évoque bien entendu le King Elvis, dont on ne saura finalement jamais si Dick Rivers, l'apôtre de toujours porte encore la banane par dévotion ou simple mauvais goût.

Jean-Fabien

Rock et Religion
Dieu(x) et la musique du diable
Fabien Hein


Le groupe n'a pas encore de page dans ce site
 
 
Date : mars 2007 Scorch : A Genoux
– 29 secondes
– A genoux
– Du droit du plus fort
– Tout ça passera
– Noir et blanc
– Le dernier
– Le masque tombe
– Etre ange
– Memento Mori
– Boomerang
– L’effet S.Asch
– FBTG
– La belle est la bête

Votre avis nous intérésse.
(1 actuellement)

« A Genoux », le titre du nouvel album de Scorch peut paraître énigmatique, les montpellierains se seraient-ils mis à genoux ? Détrompez-vous, c’est bien vous qu’ils comptent mettre à genoux. Et à l’écoute des treize titres qui composent la bête, ils ne sont pas loin de réussir leur coup. Après une petite introduction de « 29 secondes », il est temps de pénétrer dans le monde de Scorch. Après un album remarqué mais qui manquait de recul et un maxi que je n’ai malheureusement pas eu le loisir d’écouter, cette nouvelle production marque l’avènement d’un groupe qui a trouvé sa voie. Ca chante en français et censé, ça joue bien, le tout porté par une rythmique ciselée. On écoute Scorch, on le chante ou on le danse.

Loin, très loin des clichés Métal actuels, les quatre langudociens distillent une fusiondes genres : Metal, Hardcore, Rock. Chaque composition de cet album est détenteur d’un univers propre. Si Scorch prend toute sa mesure en live, cela n’empêche pas « A Genoux » de tenir une place de choix dans votre salon. Rendez-vous sur la scène hexagonale pour une démonstration grandeur nature de cette production épique.

Guiyom
voir leur page
 
 
Date : mars 2007 Mika : Life in Cartoon Motion
- Grace Kelly
- Lollipop
- My Interpretation
- Love Today
- Relax (Take It Easy)
- Any Other World
- Billy Brown
- Big Girl (You Are Beautiful)
- Stuck In The Middle
- Happy Ending

Votre avis nous intérésse.
(2 actuellement)

Beau gosse ou tête à claques première de la classe ? Le genre à qui tout semble avoir toujours été donné sans effort ? Voilà ce qu'il ressort, dans les grandes lignes, du sondage de mon entourage concernant la perception visuelle de la frimousse de Mika, le petit parisien (il s'affiche alors on s'exprime - normal). Mais on arrête là les conneries mesquines car ces remarques dénigrantes sont peut-être dues au fait qu'on est un poil jaloux... Jaloux ? Jaloux de quoi ? De son artwork cartoonesque ? De ses chemises façon cowboy flower power ? De ses beaux cheveux bouclés ? Hey ho ! Non, jaloux nous sommes en droit d'être de ses exceptionnelles, indiscutables [et omniprésentes] qualités vocales.


Voilà, tout est dit ? Mika, c'est une voix ! Et quelle voix ! Attention, je vais écrire la référence ultime... suspense insoutenable... là, now : Faroukh Bulsara aka Freddy Mercury ! Bam. C'est dit ! Mika considère Freddy Mercury comme un pur génie et si Freddy était encore parmi nous (1991 - RIP), il considérerait Mika comme son fils spirituel ou un foutu frenchy copieur ! (tel Obispo à Polnareff ? Je m'égare - Moralité de l'histoire : Toujours attendre que le génie ait pris la tangente - définitivement, c'est mieux).


Bref, revenons sur les sentiers battus de la chronique conforme : Mika possède une voix de tête impressionnante et, à juste titre, mise presque tout sur cette dernière (ça et ses bouclettes châtains, donc). Son premier album intitulé Life in Cartoon Motion est une pure démonstration d'harmonies vocales souvent, reconnaissons-le, de toute beauté ! L'influence de F.Mercury et de Queen [et aussi de the FM album - 1992] en général est très présente. On pourrait parfois même entendre le regretté génie. Doit-on fustiger ou remercier ? On se contentera d'apprécier parce que c'est vraiment bien réalisé et, surtout, actualisé. Fais-moi confiance, dude, j'en ai bouffé du Queen durant toute mon adolescence (et pas que les best-off !) et je me déclare content de retrouver ici cette inventivité et ces envolées lyriques exaltées. Une différence majeure entre Mika et Queen ? La guitare saturée de Brian May n'est pas là. "Life in Cartoon Motion" est plus brit' pop rock saupoudré de sections de cordes simples et efficaces du plus bel effet.


On y trouve, entre autres tableaux sonores, deux tubes phénoménaux : "Relax (take it easy)", petit bijou disco 2007 qui passe en boucle depuis un paquet de semaines dans l'émission "Le Grand Journal" de Canal+ [ça aide côté promo] et "Grace Kelly" que l'on entend actuellement sur les ondes. Pour le reste, c'est tantôt enjoué, tantôt posé, toujours justifié dans l'intéressant avec, pour finir, une décalée ghost track façon Farinelli posé sur un piano à 3 temps...


Bref bis, on rigole, on rigole mais ce CD est à placer dans la catégorie "Jouissif" !! C'est un vrai talent aux inspirations marquées qui semble ne pas [trop] se prendre au sérieux. L'avenir nous dira si c'est du market ou si c'est sincère. En attendant, on monte le son !


 


Tu te souviens du duo "Barcelona" avec Freddy Mercury et Monserrat Caballé ? Tu crois que Mika possède déjà le numtel de Marianne James ?


Mika on da web ? www.mika sounds.com [en langues UK ou US – strange, uh ? It sucks] et www.myspace.com/mikamyspace


[par LaFamily]


Stedim
Le groupe n'a pas encore de page dans ce site
 
 
Date : mars 2007 Escarres / Greenwald : Sturm und drang "act1"
ESCARRES
- Ma femme est un punching ball
- Amen city
- Croute que coute
- Bebop VS Rocksteady

GREENWALD
- Rise tide
- The heard
- Death factory
- Mind’s gap

Votre avis nous intérésse.
(0 actuellement)

On n’arrêtera sans doute jamais assez de venter les mérites et l’intérêt du split CD. Non seulement parce qu’il s’agit de la rencontre de deux groupes, mais au-delà des questions de copinerie, deux groupes pour le prix d’un, ça vaut largement le coup !
Nous vous proposons ainsi avec Sturm und drang « act1 », la découverte de deux nouvelles peut-être futures pointures…


Commençons par l’ordre d’apparition. Le groupe nancéien Escarres est mis à l’honneur. Hardcore’n’roll complètement déjanté, fougueux et frapadingue. Ca joue très vite, très densément, à la limite du structuré, le groupe est débordant d’idées, de breaks et de créativité. Les plans s’enchaînent à une vitesse vertigineuse, aucun temps mort, l’énergie semble difficile à contenir, voire compulsive, le compromis entre technique et improvisation. Certes l’ombre majestueuse de Dillinger Escape Plan est manifeste mais à la fois revendiquée. Il faut dire que la porte ouverte par ce géant du hardcore crazy en a laissé plus d’un songeur… Escarres les premiers !


Changement d’ambiance pas tout à fait radical du côté des Rouennais de Greenwald mais tout de même significatif. Deux titres instrumentaux de métal ambiant et deux autres de death-core pas vraiment conventionnels. Car hormis les couplets death brutaux à souhait, les refrains mélodiques en voix claire apportent un surprenant contraste. Certes la production est moins réussie que leurs collègues lorrains suscités, mais la puissance développée est tout autant perceptible. Et surtout ça joue, les rythmiques sont bien appuyées, là aussi techniquement le groupe est irréprochable.


Pas de vainqueurs bien évidemment dans cette rencontre Lorraine vs. Normandie tout à fait amicale. Hormis vous-mêmes qui allez peut-être découvrir ces deux groupes !


JB
Le groupe n'a pas encore de page dans ce site
 
 
<< 1 2 3 4 5 6 ... 71 72 73 74 75 76 >>
 
© - E-zic.com v3 : 2000-2017 - © Tous droits réservés - Reproduction Interdite - Hébergement OVH